ce site dans vos favoris
tirage tarot gratuit numérologie gratuite tirages tarots gratuits
tarot numérologie www.tarot-fr.info



Categories
  Tirages Tarots
  Lames Tarot
  Spiritisme
  Numérologie
  Horoscope
  Livres
 
  Maitre Philippe
  Sedir
  Aimé Ou Non

 
Accueil > Aimé Ou Non > panorimmo
Coup de colère : La grande escroquerie, le scandale de l'immobilier PANORIMMO - crédit CREATIS - assurances ASSURIMMO et l'avis à victime

Une autre bricole, concernant un ami.

Lui a voulu passer par PANORIMMO, pour trouver des clients potentiels pour vendre sa maison. Ou, plus exactement, il a été démarché, comme beaucoup d'autres, manifestement, par cette société.

La société Panorimmo, au moment de la signature du contrat avec le client, fait intervenir une société qui prend en charge une commission de 10 ou 20 % que prendra Panorimmo au moment de la vente, et ce même si le bien vendu ne l'est pas par Panorimmo. Un vrai traquenard, une arnaque, très bien orchestré semble-t-il.

PANORIMMO s'est engagé à trouver des clients. Or cet ami n'a pas du tout vendu sa maison par leur intermédiaire. PANORIMMO ne lui a même jamais envoyé le moindre client.

Depuis la signature de la vente, cet ami est poursuivi par la société intermédiaire, qui lui réclame les 10 ou 20 % . Il a été obligé d'engager un avocat.

Il y a un moment qu'il nous en parle, et, récemment, une énième audience a reporté l'affaire....

Février 2004

Il a reçu un courrier de son avocat, l'informant que la décision est en délibération pour fin mars 2004.

Moi, depuis, j'ai fais un tour sur le net, pour voir, tout comme pour les opérateurs téléphoniques, s'il y avait des témoignages, mais sur PANORIMMO cette fois.

Je n'ai trouvé qu'une seule chose, qui m'a absolument suffit, sur le site de la DGCCRF. Un seul commentaire de leur part sur le sujet PANORIMMO, sans en changer une virgule :

"PANORIMMO

La DGCCRF saisit

PANORIMMO ne fournit pas une prestation d'agent immobilier, mais s'engage uniquement à publier une annonce (comme le fait un journal, ou un serveur...), il n'y a semble-t-il pas d'escroquerie, mais une espèce d'arnaque : la publication de l'annonce, même avec les moyens présentés, ne vaut pas ce prix ; la preuve : PANORIMMO n'a fourni, depuis 6 ans que nous les connaissons, aucune statistique de résultat.

La DGCCRF, nous a indiqué que deux types d'infractions ont été relevés:

- infraction en matière de démarchage à domicile : non-respect des règles de forme concernant le délai de rétractation

- versement d'une contrepartie financière avant l'expiration du délai de rétractation (signature d'une reconnaissance de dette dans le cadre du crédit in fine)"


Il y a déjà un bout de temps que je pensais l'affaire sans suite. Ce document m'en a donné la preuve. Je l'ai imprimé et remis à cet ami, en lui conseillant de le montrer à son avocat. J'ai alors fais ce commentaire à cet ami :

Je pense personnellement que l'avocat n'est pas tellement correct avec son client.

Je suis persuadée, concernant ce cas particulier, qu'il faudrait qu'un grand nombre de gens abusés comme l'a été cet ami, se regroupent et portent plainte, contre PANORIMMO.

Tant qu'il n'y a pas de plaintes collectives, rien ni personne n'arrêtera ce groupe dont l'implantation est très importante, et qui plus est, dans plusieurs pays....

Nombre d'autres gens sont abusés.

Comme je le dis plus haut sur cette page, cet ami a reçu le courrier de son avocat, pour l'informer de la délibération.

J'ai également reçu un mail d'une personne dans la même situation que cet ami. J'ai parlé de ce mail à cet ami qui a, un peu mieux réalisé, qu'il n'était pas tout seul dans cette panade.

Voici le texte du mail (quelques petites différences entre les 2 situations) :

" Pour expliquer le fonctionnement de PANORIMMO, c'est une société qui en France est présente sur le net par l'intermédiaire de leur propre site PANORIMMO.COM, sur ledit site de nombreuses offres immobilières sont proposées à la vente. 

Panorimmo est également présente dans la presse : genre gros magazine, pages papier glacé vendu en librairie, eh oui vendu ! pour la modique somme de 4 euros je crois. Hormis cela, rien d'autre, PANORIMMO se contente juste de jouer les intermédiaires, ne recherche pas de clients, encaisse juste l'argent si on ne respecte pas le renvoi bimensuel de coupons de renouvellement avec accusé de réception et en recommandé. : coupons qui servent soi-disant à assurer à la société que votre bien est toujours disponible à la vente. Bref le piège dans tout cela, c'est que PANORIMMO se fait passer pour une agence immobilière, alors qu'elle ne l'est pas du tout.

Au début un démarcheur se présente à votre domicile, vous l'avez contacté car leurs annonces publicitaires sont très bien faites, vous vous dites : eh pas mal, internet, publications dans la presse….. Le démarcheur vous gonfle avec des chiffres, genre 85 % de ventes menées à terme, en vous présentant un état statistique (fictif, mais cela je ne l'ai su qu'après) qui montre la compétitivité de la société dans le domaine de la vente immobilière.

Vient la signature du contrat et à la fin de ce dernier l'engagement auprès d'un organisme de crédit : CREATIS qui propose un crédit in fine pour rembourser PANORIMMO si le bien n'est pas vendu à la fin des DEUX ANS qui vous lient à eux. Alors évidemment on se dit : " Ouh là, un crédit, mais je veux pas de crédit moi ! je veux juste vendre mon bien ! " - Le démarcheur vous rassure alors tout de suite, en vous disant que ce n'est pas un vrai crédit, si toutes les obligations sont respectées vous ne payerez rien, panorimmo de toutes façons se chargera bien vite d'établir la garantie satisfait ou remboursé, si le bien n'est pas vendu et vous vous dites c'est logique après tout, on va pas me dire de payer 8 % du prix de vente si le bien n'est pas vendu ! et vous signez en toute confiance.

Las, le bien ne se vend pas, sur internet votre maison ou appartement en vente est visible avec un système de prises de vue 180°, ça fait bien mais ça suffit évidemment pas. Sur le magazine, votre bien est bien en vente mais pour ma part je n'ai jamais vu de photo de ma maison et seul un petit descriptif de 3 lignes coincé dans un coin y figure.

Et puis le temps passe, un jour peut-être par lassitude, vous oubliez de renvoyer le coupon bimensuel comme prévu, c'est pas grave on peut l'envoyer un peu en retard, s'arranger, echange de procédés non ! grave erreur, PANORIMMO sait que vous n'avez pas là respecter une obligation et se chargera bien vite de vous signaler que l'on s'est exclu de la garantie satisfait ou remboursé, ce qui en clair signifie que vous serez redevable du credit in fine à la fin du contrat ! ! ! !

Panique à bord, vous essayer de rappeler le démarcheur qui vous a fait signer le contrat et qui vous avait gentiment laisser sa carte personnelle au début, en cas de problèmes comme il disait. Ledit démarcheur ne peut plus être joint, on ne tombe que sur un service clientèle qui se borne à vous répéter que c'est comme ça et qu'il fallait respecter ses obligations. On m'a même affirmé dans ce service clientèle, qu'après signature du contrat on ne pouvait plus joindre ledit démarcheur et que tout passait par eux !

Me voilà à me dire, il faut que je demande une consultation à un avocat, tant qu'à faire je prends contact avec un avocat specialiste en droit immobilier. Je lui présente le dossier, il me dit " Qu'est-ce que c'est, je n'ai jamais vu cela, ça ressemble à une escroquerie, de toutes façons vous ne pouvez pas vendre un bien immobilier de cette façon ! j'étudie votre dossier !. "

La suite, l'avocat m'a clairement fait comprendre qu'il s'agissait en fait de régler des frais de publicité et qu'à ce niveau il était délicat d'avoir gain de cause, de toutes façons au vu de la somme qui était réclamée les frais de procédure seraient plus importants.

Reste que la DGCCRF a établi que la manière de démarcher de la société PANORIMMO n'était pas conforme avec la législation en vigueur en France, il faut dire qu'on vous cache bien que vous pouvez vous rétractez pendant 8 jours à partir de la signature du contrat par lettre recommandée adressée à PANORIMMO.

De même, j'ai vu que L'Union Fédérale des consommateurs recherchait des témoignages, il suffit de taper PANORIMMO sur le serveur de recherches GOOGLE et on trouve leur demande de témoignage.. Peut-être veulent-ils créer une association pour traîner en justice cette société, plus on est, mieux c'est.


16 avril 2004 

Je viens de trouver ces données sur le net, mis à jour le 29 juin 2004

PANORIMMO - ASSURIMMO - CREATIS

Dernière minute:

Pour les contrats en cours, l'article L311-20 du code de la consommation permet de contrer les demandes de CREATIS (dans l'hypothèse où le bien n'a été vendu ni par PANORIMMO ni par le consommateur), le crédit étant affecté.

La liquidation judiciaire de la société PANORIMMO a été prononcée au cours de la procédure L 621-27 . (événement signalé le 01/03/2004 au TC de Salon de Provence).

Vous avez signé un contrat avec PANORIMMO, pour publier votre intention de vendre un bien immobilier, et souscrit un contrat de crédit avec CREATIS pour financer la prestation : Satisfait ou mécontent, votre témoignage intéresse l'UFC QUE CHOISIR BREST - 1, rue PROUDHON - 29200 BREST. Fax : 02 98 44 51 14 Mél : ufcquechoisir.brest@laposte.net. (26/11/03)


17 mai 2004, 

Voilà ce que je trouve comme autres données, très complémentaires des précédentes :

10/05/2004 La News: "PANORIMMO => Liquidation judiciaire!"

La liquidation judiciaire a été prononcée le 27 février 2004, tous les consommateurs lésés doivent se rapprocher de l'administrateur judiciaire...

Bernard de Saint-Rapt 90, avenue Gabriel Péri 84300 CAVAILLON afin de déclarer votre créance.

Il est par ailleurs recommandés aux clients ayant reçu de la société CREATIS un courrier leur demandant de retourner une "déclaration sur l'honneur" et une "cession de créances d'assurance" de ne pas retourner ces documents.

(fin mai 2004):

Autre document trouvé le même jour 

(n'ayant pas demandé l'autorisation de copier-coller ce passage, je n'indique pas l'expéditeur du message. Cependant, il semble que cette escroquerie ait touché des centaines de personnes, tant en France que dans le reste de l'Europe ; il suffit de voir, dans les lignes qui suivent, que même l'émission "Sans aucun doute" sur TF1 en a fait un de ses sujets de dossiers. Ayant été, depuis cette page, contactée par plusieurs victimes depuis des mois que j'ai lancé ce coup de colère, j'espère ne pas être en infraction en essayant de la diffuser davantage)

Objet : PANORIMMO

Madame, Monsieur,

Des poursuites judiciaires sont en cours contre PANORIMMO. 

Ce sont probablement ces poursuites qui ont entraîné la mise en redressement judiciaire puis la liquidation de cette entreprise.

Vous devez adresser une plainte par lettre, avec une copie de toutes les pièces de votre dossier (contrat, contrat de crédit,...)

o à la DDCCRF PARIS - à l'attention de Monsieur LEBAS - 8 rue Froissart- 75153 PARIS CEDEX 03 

o à Monsieur le Procureur de la République auprès du Tribunal de Grande Instance de PARIS - Section SI (Economique et Sociale) - 14 quai des Orfèvres - 75055 PARIS RP SP.

o Rappeler la référence du Parquet dans votre lettre: P03029 9011/0;

o Faire connaître votre créance - le montant du crédit - au représentant des créanciers : Maître Dominique RAFONI - 7 rue Joseph DARBEAU - BP 690-13095 AIX EN PROVENCE.

o Ecrire à CREATIS (ou à la société de crédit) pour les informer que vous avez déposé une plainte et que votre crédit était affecté à une prestation de service. Comme le service est interrompu, le contrat de crédit se trouve de ce fait sans objet (si vous avez un crédit avec cette société).

o Informer votre banque de la situation, remettez lui une copie de votre plainte au Parquet et demandez la suspension de l'autorisation de prélèvement que vous aviez donné.

o Rapprochez-vous de l'association locale UFC QUE CHOISIR la plus proche de chez vous (voir site UFC QUE CHOISIR ci-dessous) pour connaître l'évolution de ce dossier.

o Aujourd'hui, CREATIS demande une " cession de créances d'assurances " pour, soit disant, vous défendre. Ces créances n'étant pas prioritaires ne seront pas, à notre avis, recouvrables et CREATIS risque de les exploiter comme une reconnaissance de dettes à son égard. Pour nous, le prêt étant affecté à une prestation de services n'a plus lieu d'être et c'est à CREATIS de supporter toutes les conséquences.

o " Bonjour, je suis journaliste pour une émission intitulée Sans Aucun Doute, diffusée par TF1 et animée par Julien Courbet. Je travaille sur le sujet Panorimmo et suis à la recherche de nouvelles victimes, j'en ai pour l'instant identifié une cinquantaine. Pourriez-vous m'aider ? Je suis à votre disposition pour tout renseignement complémentaire au 04 91 54 02 65 ou au 06 70 21 21 82. Merci. Hélène du Plessis ". 
----> Vous pouvez aussi répondre à l'appel de cette journaliste si vous le souhaitez. 

Hélène, webmastress de ce site : je ne suis pas cette journaliste. Nous avons seulement le même prénom.

o Rapprochez-vous aussi de l'association locale UFC QUE CHOISIR la plus proche de chez vous.

Sous réserves de la décision souveraine des Tribunaux.

Recevez, Madame, Monsieur, l'expression de nos salutations distinguées.


Début juillet 2004.

Cet ami me parle d'un courrier qu'il a reçu depuis le TGI de Paris : Avis à victime.

Sur deux feuillets, un récapitulatif notamment de tous les articles de lois, tant civils que pénaux, que la société Panorimmo aurait enfreint. Le juge d'instruction en charge de l'affaire, est également sur notamment, les dossier de malversations sur plusieurs grandes sociétés ayant pignon sur rue.

Le cabinet de ce juge demande que chaque victime se porte partie civile, par tous moyens : Aussi bien par lettre simple, les faits étant brièvement relatés sur le courrier, que par l'intermédiaire d'un avocat. J'ai parlé à un avocat de ce que je comptais faire sur cette page, à ce sujet. Je lui ai parlé des témoignages que j'ai reçu, de situations pas forcément tout à fait semblables à celle de mon ami. Il n'en demeure pas moins, que je lui ai demandé quels types de renseignements les victimes devaient indiquer sur leur courrier.

08 juillet 2004,


Je viens d'appeler le numéro de téléphone de la journaliste de l'émission de télévision ci-dessus nommée. Il m'a été répondu que l'émission avait demandé un reportage sur la société Panorimmo. Le reportage en question, a été remis à la chaîne parisienne pour diffusion semble-t-il en septembre 2004. Donc, ce n'est pas la peine de les appeler pour se tenir au courant de l'affaire. Ils ont juste fait un reportage qui leur avait été commandé sur Panorimmo.

Je vais essayer de donner les renseignements qui seront utiles aux plaignants dans le cadre de l'instruction.


Fin juillet 2004,

Après contact téléphonique avec l'avocat de cet ami, j'écris l'avis à victime. Je tiens cet avocat au courant de mon intention de placer ce courrier, comme tout ce qu'il y a sur cette page, sur le net. Donc ici. Je demande une caution morale, pour être sûre de n'induire personne en erreur. Pour une raison que j'ignore, deux mois après, je n'ai aucune nouvelle.

Je place tout de même cette lettre en ligne, parce que je pense que si j'avais écris de grosses bêtises, elles m'auraient été signalées. Donc, voici l'AVIS A VICTIME (liens en haut de ce texte) dans le cadre de l'affaire PANORIMMO - CREATIS - ASSURIMMO. Je suis juste désolée de ne pas avoir pu en ligne. Si une autorité peut me dire si c'est correct. Ou montrez ce document à votre avocat, à un avocat. Je vous en remercie pour toutes les personnes que ça peut aider.


15 Septembre 2004 - avis à partie civile

Cet ami a donc envoyé l'avis à victime que j'ai placé sur ce site. Il faut préciser qu'il l'a envoyé à l'adresse que j'indique, en Recommandé avec Accusé de Réception. Ce 15 septembre, il a reçu en retour en recommandé, l'avis à partie civile relatant également tous les articles des lois concernées par les infractions de Panorimmo.

Ce même document indique à la fin de l'énoncé des articles de lois, que le délai prévisible d'achèvement de l'information est inférieur à UN AN.

Littéralement, on peut supposer que cette affaire peut être clôturée dans le courant du printemps 2005. Il est également indiqué que si l'affaire n'est pas close d'ici un an, donc dans les délais supposés, vous pourrez alors vous retirer de la procédure. Cette demande bien entendue devra être signifiée également par Lettre Recommandée avec Accusé de Réception.

Je précise également que dans le courrier recommandé, il y a une déclaration d'adresse de partie civile en vertu de l'article 89 du Code de Procédure Pénale. Ce document demande de certifier l'exactitude de vos coordonnées postales, et de signaler tout changement d'adresse dans le courant de la procédure. Le changement serait alors déclaré par Lettre Recommandée avec Accusé de Réception. Vous devez donc retourner ce document après l'avoir signé, toujours à la même adresse du TGI de Paris

Je ne sais pas si je l'ai dis plus haut, mais en août, j'ai vu que le site de Panorimmo n'existait plus. Le nom de domaine est à vendre...... Pour une société qui dit être innocente de tous les chefs d'accusation pesant sur elle, ça se pose là.


20 novembre 2004

Cet ami m'apporte un courrier, reçu de son avocat. Ce courrier est le document établit pour la Cour d'Appel. Il reprend dans sa plus grande partie, les éléments déjà évoqués au TGI de notre département au mois de mars 2004. Le jugement de l'époque était favorable aux victimes. Panorimmo - Creatis - Assurimmo en général, et Panorimmo en particulier ont fait appel de la décision.

Il est donc, à mes yeux, logique de retrouver la même argumentation pour la cour d'Appel.

Cet ami m'a donc donné le courrier, me demandant de donner la suite que j'estimais nécessaire. La suite est simple, j'ai juste établit une lettre, sans recommandé cette fois, parce que cet ami l'amenait directement à son avocat. Cette lettre disait juste que les conclusions avancées, que les propositions et demandes de l'avocat étaient justifiées, que donc, nous donnions notre accord sur les dites-propositions.

Ces conclusions étaient à fournir au plus tard pour le 15 décembre 2004. J'ai donc établit tout de suite la lettre que mon ami a apporté à son avocat en suivant.

A mes yeux, dans cette affaire, il est certain que personne, qu'aucune victime n'aura à avancer la moindre somme à Panorimmo. Tous les contrats sont résiliés de plein droit, puisque la société, ou plutôt, l'une des parties au contrat ne peut plus remplir ses obligations de co-contractants.

Par contre, pour les dommages et intérêts, je ne crois pas à un quelconque versement. Certes les dirigeants s'en sont mis plein les poches. Mais je pense que le principal pour les différends avocats est avant tout, de protéger leur client. Ou tout au moins, d'empêcher certaines victimes, les plus craintives de régler une quelconque somme d'argent.

Parce que je suis persuadée que nombre de gens ont peur de ces sociétés et qu'ils voudraient régler ce qu'ils estiment être une dette, vis-à-vis de Panorimmo. Cette société les a si bien escroqué qu'ils se sentent coupables...... 


Janvier 2005

Mis à part une note d'avocat qui ne cesse de s'allonger, même si elle reste un peu dans les limites du raisonnable, d'abord compte-tenu de l'importance de l'affaire, et ensuite, compte-tenu du fait que cet avocat est en province.

Pour l'instant, aucune nouvelle concrète


Avril 2005

Un visiteur du site m'envoie ce mot, que je place tel quel sur cette page :

"bonjour, je suis en proces avec creatis et je me suis constitue partie civil au tribunal de grande instance de paris. j'ai du nouveau conernant cette affaire un jugement a ete prononcè et le particulier a gagne son proces mais creatis a fait appel en cour de cassation(normal) j' espere que vous allez recevoir ce mail et que l' on se mettent en contact rapidement j'ai des information importantes qu'il faut que je communique pour venir en aide a toutes ses personnes perdues dans cette procedure salutation "


12 mai 2005

Madame Jeanne G. m'envoie un mail sur cette affaire, je vous le livre tel quel :

Objet: plainte panorimmo

Bonjour

Je viens de découvrir votre adresse sur internet ainsi que le site géré par les victimes de l'affaire PANORIMMO;

Je suis fort soulagée car depuis deux mois, la société CREATIS me harcèle pour me réclamer une somme exorbitante en échange d'un service qui n'a jamais été honoré.

Mon parcours est semblable à celui de toutes les autres signataires de contrats bidons avec PANORIMMO - CREATIS - ASSURIMMO, à quelques détails près.

J'ai été contactée par PANORIMMO vers fin Janvier 2004, après leur avoir moi-même laissé un message de demande de renseignement auprès de leur service clientèle, dont les coordonnées étaient publiées sur une annonce.

RDV pris, un certain monsieur ROC carte de visite et brochures brillantes à l'appui, s'est présenté à moi comme étant le directeur du "service clientèle à domicile"(Un titre ahurissant! J'aurais dû me méfier, mais comme les autres victimes je voulais mettre toutes les chances de mon côté et la vente d'une maison principale est toujours conditionnée par l'urgence).

J'ai signé les formulaires. deux mois ont passés(fin avril 2004), aucune touche! Je suis allée au kiosque, pas d'annonce ni de PANORIMMO dans aucune revue, j'ai appelé le N° sur la carte de visite - "Monsieur ROC ne fait plus partie de la société" - Vous connaissez la suite.

En lisant les publications sur le site, je m'aperçois qu'à l'époque où la société PANORIMMO me proposait son service, elle était déjà en procès jusqu'au cou.

Malheureusement, la nécessité de vendre mon bien était pressante et je ne pensais pas vérifier la crédibilité du prestateur sur le NET. C'est une leçon.

Un jour de Décembre, la société CREATIS m'a contactée par téléphone pour connaître le succès de la vente, innocemment, pensant que l'assurance a fait son travail, j'ai mis mon interlocuteur au courant de ma transaction. Aussitôt, il saisit l'occasion et me dit en ces termes : "Dans ce cas vous nous êtes redevable de 10500€(somme empruntée pour les publications et autres services"internationaux"), vous recevrez un avis de créance, vous établirez le chèque au nom de CREATIS et nous l'enverrez à tel adresse".

J'étais abasourdie. Depuis je ne réponds plus à leurs courriers ni à leurs appels incessants, faute de temps. Ils m'ont même envoyé des détectives déguisés en éventuels acheteurs (qui auraient gardé les annonces datées d'un an!), qui me harcèlent pour savoir si la maison est effectivement vendue.

Je vous informe donc qu'aujourd'hui que je me joins à la partie civile, que je porte plainte contre les Sociétés PANORIMMO _ CREATIS _ ASSURIMMO par voie de justice POUR ESCROQUERIE et HARCELEMENT, en suivant scrupuleusement la démarche de la partie civile constituée de victimes de cette honteuse arnaque.

Comment Les personnes dans mon cas, et qui ne possèdent pas internet peuvent -elles se mettre au courant de l'existence de la partie civile ?

Note d'Hélène : je me permets de dire que si des sommes d'argent sont bloquées chez un notaire, parce que vous vous êtes trouvés dans l'obligation de signer le formulaire présenté par le démarcheur, je crains que cette somme ne soit bloquée pour longtemps, en tous les cas, tout le temps de la procédure en cassation. La procédure en cassation est malheureusement longue.

Quelqu'un pourrait-il me dire s'il est possible de débloquer ces sommes avant la fin de cette affaire ? Et, de quelle manière. Je voudrais pouvoir indiquer sur ces pages, quelle serait la procédure à suivre. Beaucoup de gens sont semble-t-il concernés.


17 juin 2005 - de pire en pire

L'ami dont je parle depuis le début de cette affaire vient de recevoir de l'avoué qui s'est occupé de l'affaire en appel, un courrier pour le moins déstabilisant :

Créatis lui demande le remboursement intégral du capital avancé (le capital que Créatis a avancé à Panorimmo), ajouté à cela, les intérêts courant depuis le début de l'instance, autrement dit, depuis le jour où cette affaire a été portée par cet ami devant le tribunal !!


08 juillet 2005 - Je voudrais agir de façon efficace

Je contacte par courrier électronique l'Ufc que choisir de Brest. Voici mon mail, tel quel :

"Bonjour,

Je me permets de venir vers vous, parce que par mon site, un certain nombre de témoignages me parviennent, me demandant s'ils sont obiligés de payer Creatis.

Les manoeuvres Panorimmo - Creatis étant ce qu'elles sont, le contrat étant caduc, je ne vois pas pourquoi les victimes seraient obligées d'honorer leur part.

A l'heure actuelle les sommes sont bloquées pour certaines d'entre-elles, chez le notaire.

Comment faire débloquer ces sommes

Créatis est allé jusqu'à en faire inscrire certains à la BDF en interdits de crédit.

Mais, comment ne pas payer Creatis ?

Je vous remercie par avance de la suite que vous pourrez donner à ma demande"

Ils ont la grande politesse de me répondre, qui plus est, dès le lendemain, le 9 juillet. Voici leur réponse, telle quelle :

"Bonjour,

Nous ne pouvons pas répondre globalement. D'après ce que nous savons, chaque cas est souvent un cas particulier car les contrats n'ont pas tous été souscrits dans les mêmes conditions.

Ceux qui ont un crédit CREATIS peuvent adresser une plainte au Parquet de Paris. En cas d'assignation par CREATIS, ils pourront demander un sursis à statuer jusqu'à ce que la procédure pénale soit clause."


11 juillet 2005

Cet ami, par lequel j'ai appris cette affaire, m'apporte un échange de courrier entre l'avoué qui a officié en Cour d'Appel et son avocat. Ils sont très pessimistes sur l'évolution possible de la procédure. Ils doutent très clairement d'une issue positive pour les plaignants. Et ce, même si les clients lésés n'ont jamais reçus en mains propres les sommes soit-disants avancées par Créatis à Panorimmo.

Je sais que je me répète, mais personnellement, je suis très choquée de certaines décisions de justice.


21 juillet 2005 - de pire en pire

Bonjour,

Depuis mon dernier message (Jeanne G.), j'ai fait le nécessaire auprès du Tribunal des Grandes Instances de Paris. Mais les procédures sont longues et je n'ai pas les moyens de faire intervenir un avocat comme le conseille M Jean Marie d'Huy dans l'Avis à victime qu'il m'a adressé.

Pas d'évolution jusqu'à ce jour (20/07/05). J'ai des nouvelles de Creatis, qui m'inscrit également en BDF, dans le Fichier National des Incidents de Remboursement des Crédits aux Particuliers.

Ont-ils le droit de procéder ainsi?

Dois-je écrire à la BDF pour contrer ces escrocs? Et à qui?

Quels sont les risques? Je viens de déposer une demande de prêt en ce moment même.

Autant de questions sans réponse de la part de la justice pour l'instant, si j'en crois aux derniers textes publiés sur votre site.

Je serais reconnaissante d'en savoir plus sur ce sujet épineux qui prend une tournure pour le moins inquiétante pour les victimes.

Je vous souhaite de passer néanmoins un excellent été.

Merci encore de votre aide.


25 Juillet 2005.

Je viens d'apprendre que l'ami a préféré régler la somme réclamée par Créatis. Ce qui a eu pour conséquence principale de stopper toute possibilité de procédure, tant vis-à-vis de Panorimmo que de Créatis.

Il lui est demandé, comme je le dis sur d'autres pages, des intérêts sur les sommes dues, et ce, depuis le début de procédure. Ca attendra.

Je suis toujours aussi écœurée 

panorimmo 2 ->
 
escroquerie scandale immobilier panorimmo assurances assurimmo credit creatis


TAROT-FR @ redelbalcon.com
(c) 2006-2010 tarot-fr.info